L’univers du sport vous passionne et vous voulez en faire un métier ? De nombreuses professions sont alors envisageables, notamment celui de coach sportif. Au-delà de vos talents et de votre motivation, il est préférable de suivre une formation spécifique. Découvrez alors comment devenir coach sportif.

Les missions du coach sportif

Un coach sportif est un éducateur ou un accompagnateur au service des personnes qui souhaitent s’initier au sport, s’entraîner ou évoluer, que ce soit dans un cadre libre ou pour préparer une compétition.

Coach Sportif
Le coach sportif accompagne les personnes qui souhaitent faire du sport dans les meilleures conditions

Ses missions principales sont les suivantes :

  • Élaborer un plan d’entrainement personnalisé en fonction de la demande de ses clients ;
  • Conseiller sa clientèle sur le régime alimentaire adapté à leurs objectifs ;
  • Établir un programme adapté dans le cadre de la préparation d’une compétition ;
  • Animer des séances pour motiver les clients.

A noter qu’un on coach s’assure non seulement de l’efficacité, mais aussi de la sécurité des exercices durant les entraînements.

Accompagnement individuel ou groupe

Le coach sportif peut accompagner une ou plusieurs personnes à la fois (enfant, adolescent, adulte et senior). Il met tout en œuvre pour que son ou ses clients puissent atteindre les objectifs fixés.

La première étape consiste à établir un diagnostic. Autrement dit, le coach s’assure que les buts fixés sont compatibles avec les conditions physiques, la performance et la faiblesse de l’intéressé. Cette précaution est indispensable, non seulement pour assurer la performance de ce dernier, mais également pour éviter les accidents.

L’accompagnateur offre alors un soutien individuel ou en groupe de la manière suivante :

  • Individuel : l’éducateur propose un plan d’entrainement personnalisé à domicile ou en salle. Il est constamment à l’écoute de son client.
  • En groupe : le professionnel anime des séances conviviales de sport dédiées à un public en salle ou en extérieur. Les entraînements se basent généralement sur des exercices basiques. 

Quels sont les diplômes et les formations requis pour devenir un coach sportif ? 

Diplômes

Proposer des services de coaching en sport sous le statut d’autoentrepreneur est possible avec un diplôme spécialisé dans le domaine. A souligner qu’il existe de nombreuses formations envisageables dans ce cadre.

Voici quelques titres qui ouvrent les portes au métier de coach sportif :

  • Un BPJEPS ou Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport ;
  • Une Licence ou bien un Master en STAPS ou Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives ;
  • Un CQP/ALS ou Certification de Qualification Professionnelle.

Formations universitaires

Une formation universitaire en coaching sportif s’effectue auprès d’une université des Sports, communément connue sous l’appellation de « STAPS ». La formation dure au moins 600 heures et donne accès au diplôme BPJEPS. L’étudiant a le choix entre différentes spécialités : coaching, fitness ou encore entrainement sportif.

Le futur professionnel doit, au moins, effectuer trois années d’études et obtenir une licence dans les branches suivantes :

  • Éducation et motricité ;
  • Entraînement sportif et performance motrice ;
  • Activité physique adaptée.

A noter que ces licences de coaching sportif sont officiellement reconnues par l’État.

Coach Sportif
Différents cursus peuvent être suivis dans le but de devenir coach sportif

Formations proposées par le Ministère des Sports

Les candidats âgés d’au moins 18 ans ont accès à cette formation dispensée par le Ministère des Sports. Les études visent entre autres à former des professionnels aptes à conduire un programme de remise en forme, qu’il s’agisse de fitness ou de musculation.

La formation donne accès au BPJEPS dans la branche « Activité Gymnastiques de la Forme et de la Force ». Le détenteur de ce brevet professionnel peut dispenser des séances d’entrainement à domicile. A souligner que la possession d’un certificat en PSC1 ou Premiers Secours Civiques est demandée aux candidats à ce diplôme.

Des formations intéressantes

Plus un coach sportif est polyvalent, plus il est efficace. La préparation physique est notamment indissociable des conseils nutritionnels et du bien-être. C’est la raison pour laquelle il est vivement conseillé au professionnel de passer par diverses formations pour compléter son savoir-faire. Il peut notamment suivre des cours de sophrologie ou encore de diététique.

Justifier de compétences additionnelles dans divers domaines constitue un argument solide pour séduire les clients et pour leur assurer de la qualité des prestations proposées. Cette polyvalence permet, en outre, au coach de mieux personnaliser les programmes et d’obtenir des résultats optimaux.

Quelles sont les démarches à suivre pour devenir coach sportif ?

Avoir une carte professionnelle

L’étape qui suit l’obtention des diplômes est l’acquisition d’une carte professionnelle, essentielle pour exercer le métier en toute légalité. Ce document s’obtient auprès de la DDCS ou Direction Départementale de la Cohésion Sociale auprès de laquelle vous devez effectuer une déclaration d’activité.

La demande peut être effectuée en ligne sur le site web EAPS. Le dossier inclut plusieurs pièces justificatives à savoir :

  • Une copie recto/verso d’une pièce d’identité ;
  • Une photo d’identité ;
  • Une copie du/des diplômes ;
  • Un certificat médical attestant l’autorisation à exercer le métier.

Il faut savoir que la carte professionnelle doit être renouvelée toutes les 5 années.

Choisir un statut juridique

Le statut juridique d’un coach sportif dépend de sa situation de travail. Il a le choix entre devenir un auto entrepreneur ou officier en tant que salarié. Le professionnel ayant décidé de s’orienter vers la seconde option opère généralement au sein d’une structure notamment une salle de sport, un centre de fitness, une association ou encore une entreprise.

Pour le coach indépendant, trois statuts sont envisageables, à savoir :

  • L’autoentrepreneur : l’éducateur physique travaille seul et ses activités sont restreintes à des projets de modeste envergure ;
  • L’EURL : le coach reste indépendant et n’a pas la possibilité de construire une collaboration avec d’autres professionnels ;
  • La SARL : le professionnel peut avoir des associés ou encore des salariés sous sa charge et peut viser des projets d’envergure.

Créer une entreprise

Les dossiers requis diffèrent en fonction des objectifs. Pour sa part, un autoentrepreneur envoie un formulaire de déclaration de son statut et une copie de sa carte d’identité à l’URSSAF.

Coach Sportif
Le coach sportif est amené à créer son entreprise pour exercer de manière indépendante

Le professionnel qui envisage de fonder une entreprise, quant à lui, doit s’attendre à des démarches plus complexes. Il est invité à réunir un dossier contenant une immatriculation au registre du commerce et des sociétés ou encore une rédaction des statuts.

Se faire connaitre

Le coach sportif peut lancer son activité une fois toutes les démarches respectées. L’étape suivante consistant à se faire connaitre. Cela peut se faire de différentes manières :

  • Un site internet : le coach sportif Sébastien Thovas d’Athletes-Temple a par exemple choisi cette solution pour proposer ses services de remise en forme ;
  • Des réseaux sociaux : il est facile de cibler de nombreux clients via ces outils ;
  • YouTube : cette plateforme est excellente pour s’approcher plus des internautes à travers des vidéos ciblées qui donnent déjà un aperçu des services proposés.